Maternelle pour chiot organisée à la Clinique Vétérinaire du Dr Tison à Cavalaire

Cette méthode d‘éducation du chiot, basée sur le jeu, permet au chiot quelle que soit sa race, d’acquérir dès son plus jeune âge les bons réflexes et de renforcer très tôt sa complicité avec son maître.

Un chiot, a besoin d’être éduqué pour vivre en société. Cette étape indispensable, au cours de laquelle il apprend à revenir dès qu’on l’appelle, à se familiariser avec l’environnement, à obéir aux ordres, à marcher en laisse sans tirer lors des promenades, avoir un comportement équilibré avec ses congénères…. nécessite du temps et des réflexes pas toujours connus par les propriétaires.

Elle permet également d'associer la clinique vétérinaire comme un lieu ludique, agréable, en faisant des association positive et non un lieu où on vient quand on a mal, où l'on a droit à une injection qui n'est pas agréable. Les chiots travaillent dans la cour mais jouent également dans la salle d'attente, la consultation et montent même en jouant sur la table de consultation.

Cette école du chiot en  clinique vétérinaire, nous permet d'avoir des chiots heureux de venir rendre visite à l'équipe de la structure, sans aucune appréhension de leur part.

L’école du chiot a pour but d’éveiller le chiot, de lui ouvrir l’esprit, de lui apprendre à supporter les stress qu’il subira dans son existence, de répondre correctement à quelques ordres simples en s’amusant avec son maître.

Une méthode éthologique qui est loin de la théorie mécaniste de l’animal-machine des stoïciens de l’Antiquité ou des cartésiens du XVIIe siècle, qui n’avouent que mépris ou qui considèrent, comme PAVLOV, que le comportement n’est qu’une suite de réflexes conditionnés.

Dans cette méthode, on respecte l’animal, on établit une complicité avec lui, on fait preuve d’empathie (se mettre à la place du chien) pour essayer de le comprendre. Le nouveau concept révolutionne totalement la pédagogie canine, car ce n’est plus l’homme qui oblige l’animal à se mettre à son niveau, c’est lui qui se met au niveau de celui-ci.

Lorsqu’on assiste à une séance de l’école du chiot, la première chose qui frappe c’est l’ aspect ludique , les maîtres s’amusent autant que leurs chiots, un comportement positif fait uniquement de signaux de plaisir, sans contrainte, mais le plus drôle, c’est que ça marche. Le jeu semble avoir une dimension magique pour favoriser les apprentissages car tout est permis en apparence, il n’y a pas de ridicule pour le maître ou d’appréhension pour le chiot.

On est surpris de voir que des chiots de 2 mois peuvent si vite acquérir une éducation de base, comme le rappel, la marche au pied, les positions assis, couché, debout, le rapport d’objet, etc… Avec une exécution rapide, joyeuse et précise. 

À l’école du chiot on ne néglige pas les autres aspects du développement comportemental. 

On va le soumettre progressivement à des stimulations nombreuses et variées qui vont solliciter tous ses sens afin que plus tard il soit à l’aise dans n’importe quel milieu.